lundi 24 avril 2017

Vos lectures #173: Beignets de tomates vertes de Fannie Flagg

  Au sud de l’Amérique profonde, en Alabama, un café au bord d’une voie ferrée... Ninny, fringante octogénaire, se souvient et raconte à Evelyn, une femme au foyer à l’existence monotone, les incroyables histoires de la petite ville de Whistle Stop. Grâce à l’adorable vieille dame, Evelyn, qui vit très mal l’approche de la cinquantaine, va peu à peu s’affirmer et reprendre goût à la vie. 


Note:
✯✯✯✯✯ 











Mon avis:
  Un énorme coup de coeur  pour ce livre rempli d'émotions qui m'a entraînée au fil des années dans le sud profond de l'Alabama, à la  rencontre de personnes merveilleuses. 
  Evelyn est une femme touchante qui a grandie dans une société ou si les blancs acceptent les noirs, les fréquenter n'est pas encore possible bien que nous soyons dans les années 80. Elle s'imagine que la femme a une place bien précise dans le mariage et elle s'y tient. Cependant, il est clair que tout est en train de changer à nouveau puisque ses enfants sont vraiment déroutants pour elle. Mais surtout, grâce à sa rencontre avec la douce et joyeuse Niny Threadgoode, Evelyn va plonger dans une Amérique dont elle ignore tout.
  L'histoire est structurée en plusieurs points de vue et le passé et le présent se mêlent entre les souvenirs de Ninny et ses rencontres avec Evelyn. Et en troisième point de vue, nous avons ce qui ne s'est jamais su parce que c'était une époque rude pendant laquelle il était si facile de disparaître sans laisser de traces et surtout, pendant laquelle ou les secrets et les véritables amis avaient encore un sens. 
  J'ai été émue tellement de fois au fil de ces pages! Comment ne pas aimer cette petite ville nichée près des chemins de fers? Ici, la dure à cuire Idgie et la douce Ruth ont pu élever leur fils sans se soucier des "qu'en dira-t'on". Ici, les noirs sont traités comme des égaux. Avec en fond les vieux relents du Ku Klux Klan, il est clair que les choses n'étaient pas simples. Pourtant, Big Georges, Sipsey et les autres ont toujours eu un travail honnête de quoi manger.  De plus la grande dépression faisait crever de faim  beaucoup trop de monde. Mais à Whistle Stop, tout le monde était là pour se serrer les coudes. Et grâce à leur gentillesse, Idgie et Ruth étaient particulièrement soutenue et aimée. Au point que certains ont été prêt à tout pour les protéger, même au pire. 
  Mais au fil des années, les temps changent, les gens, la société, tout bouge et c'est avec un noeud dans la gorge que nous assistons aux départs, aux décès et à la fin de toute une époque. 
  Grâce à ses personnes qu'elle n'a pourtant jamais connu, à travers le récit et les encouragements de Ninny, Evelyn va comprendre que sa vie est loin d'être finie. Elle va comprendre qu'elle est libre de choisir sa voie et qu'elle ne doit plus se laisser faire.
  La plume de Fannie Flagg est très belle. Elle aborde beaucoup de thèmes délicats comme l'homosexualité, la ségrégation, la mort, la vieillesse, les maisons de retraite. Et cette crainte que l'on a tous d'un jour disparaître totalement lorsque la dernière personne qui nous aura connu mourra elle aussi. 
   Elle a su encore une fois me transporter avec elle jusqu'à me faire croire que j'ai moi-même connu tous ces gens fabuleux. Et il n'est pas si difficile en tournant la dernière page de ce livre, de fermer les yeux et d'imaginer entendre le rire d'Idgie pendant qu'elle nous sert les délicieux beignets de tomates vertes de Sipsey.

jeudi 20 avril 2017

Vos lectures #172 : Caraval de Stephanie Garber (2 vol.)


Depuis qu’elle a dix ans, Scarlett envoie des lettres au maître de Caraval, Légende, pour qu’il vienne donner son extraordinaire spectacle sur son île. Alors qu’elle a dix-sept ans et qu’elle est sur le point de se marier avec un inconnu, le maître de Caraval lui répond enfin. Il l’invite, elle et sa sœur Donatella à venir sur l’île des Songes pour voir le spectacle... Mais leur père, un homme tyrannique, refuse qu’elles s’y rendent.
Aidées par Julian, un marin, les deux sœurs s’échappent. Mais quand le bateau accoste sur l’île des Songes, Donatella a disparu, enlevée par Légende. Scarlett découvre que cette année le spectacle prend la forme d’un jeu dont le but est de retrouver sa sœur. Le gagnant verra son souhait le plus cher exaucé. Prête à tout pour sauver sa sœur, Scarlett accepte de participer, aidée par Julian. La jeune fille découvre alors un monde troublant, empreint de magie. Scarlett a beau savoir que tout ce qui se passe à Caraval n’est qu’un jeu, elle se retrouve bientôt empêtrée dans un univers à cheval entre rêve et réalité.
Finalement, dans ce monde, Scarlett n’est sûre que d’une chose : si elle ne retrouve pas sa sœur avant que les cinq nuits du jeu soient écoulées, celle-ci disparaîtra pour toujours... 

Note:
✯✯✯✯

Mon avis:
  Voilà un univers que je ne pensais pas trouver! Riche et mystérieux, il dégage une étrange ambiance baroque qui rappelle l'Italie de la Renaissance
  Perdue entre rêve et réalité, Scarlett a beaucoup de mal à garder la tête froide. C'est une jeune fille attachante mais tellement dans l'idée de protéger sa soeur qu'elle s'oublie un peu! C'était d'ailleurs pour moi le seul point négatif: Scarlett était parfois agaçante a s'en tenir à son projet d'épouser un inconnu pour échapper à son père. Elle est dans un lieu magique et étrange, elle a la possibilité d'être libre mais elle s'entête. Elle était aussi parfois très dure envers Julian qui semble prêt à tout pour l'aider!
  Donattella, elle, est tellement plus joyeuse, vivante, extravertie! Elle se moule parfaitement dans l'univers de ce fabuleux caraval. Et si elle peut parfois paraître superficielle, il ne faut surtout pas se fier aux apparences!
  Beaucoup de retournements de situations tiennent en haleine le lecteur. Et comme Scarlett, je me suis plusieurs fois demandé si c'était la réalité ou la magie de Caraval qui agissait!
  Et la fin lève encore un mystère qui donne une furieuse envie d'obtenir des réponses et de passer encore quelques nuits sur cette île magique!
  

mardi 18 avril 2017

Vos lectures #171: Elle(s) de Céline de Rosa

Fut un temps où Elle avait de grandes ambitions. Elève talentueuse, elle a rencontré le beau Pierre avec qui elle s'est mariée et a eu des enfants. Pour lui, elle a renoncé à une partie d'elle-même, s'est effacée à son profit et l'a même suivi dans un autre pays. Il n'y en a toujours eu que pour lui. Mais peut-on vraiment cesser de s'écouter ? Est-il possible de revenir de l'oubli dans lequel on s'est abîmé ? Vient bientôt le temps de la prise de conscience, et avec lui, une tempête aux dommages irréversibles pour toute la famille.

Ce livre est lu en partenariat avec Publishroom, vous pouvez le trouver ici

Note:
✯✯✯

 
Mon avis:
La soif d'apprendre, l'université, l'ambition. Comme tout un chacun, Elle les a. Puis, vient le grand amour, les petits sacrifices d'abord anodins puis de plus en plus fréquents. Les concessions qui vont toujours dans le même sens, encore plus lorsque l'enfant paraît. Parce que bien sûr, là tout est légitime puisque c'est "pour le bien de l'enfant"
Peu à peu, Elle s'oublie, son sourire se fige jusqu'à devenir forcé. Et puis en s'oubliant, c'est le mari qui fini par oublier qu'avant d'être une épouse et une mère dévouée, Elle était une femme intelligente, douée pour les études, avec de grand projets d'avenir. 
C'est un peu cet engrenage qui est décrit ici. Comment de femme, on peut se sentir réduite à zéro à force de ne plus se sentir vivre. 
  Alors bien sûr, toutes les femmes aux foyer ne sombrent pas de cette manière. Mais c'est une bel hommage qui leur est rendu et un petit avertissement aussi: une mère reste une femme avant tout. Elle mérite d'être écoutée et entendue au même titre que les autres.

jeudi 13 avril 2017

Vos lectures #170: Grimm legacy de Polly Shulman (3 vol.)


  Elizabeth peine à s'intégrer dans son lycée. Alors, quand son professeur d'histoire lui propose un petit job dans une bibliothèque, elle se dit que ce sera l'occasion de faire des rencontres. Après un entretien pour le moins étrange, la voilà engagée. Elle s'aperçoit aussitôt que le Dépôt n'est pas une bibliothèque ordinaire: pas un seul livre à l'horizon, uniquement des objets. Mais surtout, un mystère plane au sujet d'une collection située au sous-sol et dont personne n'accepte de lui parler: La Collection Grimm. Elle abrite des objets de contes de fées _ les bottes de sept lieues, le miroir de Blanche-Neige... Quelques uns disparaissent, et un étrange oiseau géant rôde autour...
  Quel secret cache cette Collection Grimm qui semble déchaîner les passions? 


Note:
✯✯✯✯

Mon avis:    
  Très facile a lire, avec des personnages supers adorables, j'ai passé un excellent moment a farfouiller dans le Dépôt d'Objets Empruntables de la ville de New York. 
  C'est clairement un endroit que j'adorerais voir en vrai! Un superbe bâtiment rempli d'objets hétéroclites de diverses époques et surtout parfois sortis tout droit des contes de fées!
  Ici, les magasiniers sont des ados qui sont arrivés là grâce à un prof qui a remarqué chez eux une qualité, un don particulier qui les fait sortir du lot. 
  Elizabeth va donc rencontrer Marc, Aaron, Anjali et sa drôle de petite soeur Jaya. Et ensemble ils vont devoir apprendre à former un groupe soudé et surtout à se faire confiance afin de résoudre le mystère qui entoure la fameuse collection Grimm. 
  Un mystère certes rapidement résolu, mais c'est une lecture jeunesse facilement accessible dès 11-12 ans selon moi. Le suspens est tout de même présent et tout cet univers est riche, original et intrigant!
  De plus, Elizabeth et ses compagnons sont vraiment attachants. Quant au Dr Raut, qui semble tout savoir, il est totalement loufoque et je l'ai adoré!  
  Même si bien sûr les personnages  ne sont pas traités en profondeur, vraiment cela ne m'a pas empêchée d'apprécier cette histoire et surtout d'être impatiente d'y retourner!

  Alors qu’il travaille dans sa chambre à un exposé sur les robots, Léo voit surgir une sorte de scooter miniature, piloté par une jeune fille dont il tombe aussitôt amoureux... et, sur la place du passager, une minuscule réplique de lui-même ! Obsédé par cette étrange vision, Léo suit les conseils de sa prof de sciences et se rend au Dépôt d’Objets Empruntables de la Ville de New York, extraordinaire bibliothèque n’accueillant que des objets qui ont un jour marqué l’Histoire ou la littérature. Là, il fait la connaissance de Jaya, assistante-magasinière, qui ressemble trait pour trait à la fille de sa vision. Elle lui arrange un rendez-vous avec le directeur de l’établissement, le Dr Rust, qui, impressionné par les talents de réparateur du jeune homme, l’engage. Et bientôt, Léo découvre le Legs Wells : un département du Dépôt où sont entreposés les objets ayant un lien avec la bibliographie de l’un des pères de la science-fiction, l’auteur de L’homme invisible et de La guerre des mondes : Herbert George Wells ! 
Note:   
✯✯✯✯
Mon avis:
  Bien plus court que le premier livre, cette histoire est pourtant bourrée d'actions. Cette fois, c'est la petite soeur d'Anjali, Jaya, qui est au centre de l'histoire et elle a quelques années de plus.
  Fonceuse et autoritaire, elle n'en fait qu'à sa tête et cela provoque parfois quelques problèmes. Mais elle reste attachante car elle sait être pleine de délicatesse (quand elle veut) et elle est très fidèle en amitié.
  Léo lui est un garçon plein de doutes, bien que surdoué. Mais sa famille, composée de génies lui donne des complexes. Pourtant, avec Jaya, il va se lâcher et surtout pouvoir être lui-même. Ses dons particuliers vont enfin pouvoir être utilisés. 
  Lors du tome précédent, l'histoire, bien que prenante était simple. Mais ici, il est question de remonter dans le temps et toutes les conséquences que cela engendre. Et je dois dire que les différentes théories des uns et des autres, ainsi que les questions philosophiques qu'ils se posent m'ont parfois fait tourner la tête. Mais que c'est passionnant! Cela pousse énormément à la réflexion et j'ai adoré ça! Du coup, même si cela reste de la jeunesse, je pense que le lectorat visé est un peu plus âgé, environ 13 ans.  
  Enfin, il a été très agréable d'avoir quelques nouvelles d'Anjali et Marc, aujourd'hui adultes. Pour ce qui est d'en savoir plus sur Elizabeth, je pense qu'il me faudra lire la suite! 
  J'ai passé un excellent moment. Ces voyages dans le passé se sont avérés vraiment palpitants d'autant qu'ils ont permis de croiser des personnes mythiques réelles! 

Susannah, dite Sukie la Bizarre, vit dans un manoir hanté et est suivie par le fantôme de sa soeur Kitty. Elizabeth et Andreas, du Dépôt d'objets empruntables de New York, sont très intéressés par la bâtisse, théâtre d'une vieille légende : il y reste peut-être des choses qui auraient leur place dans l'annexe Edgar Poe, contenant des romans d'horreurs ayant conservé leurs pouvoirs.



Note:
✯✯✯✯✰ 








Mon avis:
  Ce dernier tome est vraiment mon préféré. Un vieux manoir, une vieille tante mystérieuse, des fantômes, des aïeux au destin tragiques, une vilaine malédiction, des pirates et une chasse au trésor
  Sukie, qui avait jusque là une vie plutôt tranquille, se retrouve dans un univers totalement différent lorsqu'elle aménage chez son adorable tante et découvre petit à petit l'origine de sa famille. C'est une jeune fille vraiment attachante qui vit difficilement le décès de sa grande soeur, ce qui est normal. Mais elle a la chance de l'avoir comme fantôme garde du corps. Quoi que. Kitty se révèle rapidement assez envahissante, surtout lorsque Sukie commence a créer des lien avec Cole, un gentil garçon qui se trouve bien plus lié à elle que l'on pourrait le croire.
  Lorqu'elle commence a percevoir des objets un peu différents, elle découvre aussi l'existence du merveilleux Dépôt d'Objets Empruntables de la Ville de New York
  Nous retrouvons avec joie Elizabeth, devenue une femme mariée, Andas un ado plein de vie et le chien Griffin, toujours égal à lui même. Dommage cependant de ne pas avoir de nouvelles des précédents personnages, même si nous croisons Léo très rapidement.  
  Ce que j'ai adoré tout particulièrement, c'est surtout l'histoire des ancêtres de Sukie tellement triste.
  Bref, j'ai passé un super moment d'autant qu'il est clair au fil des pages qu'il y a un potentiel énorme pour écrire des suites toutes aussi géniales!


Bilan de la saga: J'ai choisi ces livres à la base parce que les couvertures m'ont tapées dans l'oeil. Et vraiment j'ai bien fait! Cette série est vraiment excellente! Bien que parfois difficile à saisir lorsqu'elle aborde les voyages dans le temps ou les mises en abymes dans la littérature, elle se lit très vite et peut commencer à être lue dès 11 ans (un petit peu plus tard pour les tomes suivants). De plus il y a énormément de références littéraires mais cela rend la lecture encore plus "réaliste". Tous les personnages sont particulièrement attachants, les méchants ne le sont pas toujours vraiment ou en tout cas, disparaissent vite. Mon seul regret, c'est que l'auteure ne poursuive pas. Son écriture est vraiment agréable à lire mais surtout on sent au fil des pages qu'elle fourmille d'idées qui ne demande qu'à être exploitées dans d'autres romans. Hélas, ce n'est pas prévu. Je le sais parce que je lui ai posé la question via Facebook et elle m'a très gentiment répondu. Faute de suite, je n'hésiterai pas à lire d'autres livres venant d'elle en tout cas!